les serpents 

Le PELAMIS est un engin composé de plusieurs parties cylindriques, allongées et articulées permettant de capter l’énergie des vagues. Il doit son nom à un monstre marin de la mythologie grecque.

   

C’est un équipement flottant et donc semi émergé conçu à Edimbourg par la compagnie écossaise Ocean Power Delivery dans le but de permettre à l’Ecosse d’atteindre ses objectifs en ce qui concerne l’élaboration « d’une énergie verte ».

Le PELAMIS, long de 170 mètres, compte quatre cylindres métalliques de 24 mètres de long chacun reliés par des articulations. Pour permettre la création d’électricité, il est positionné dans la direction de propagation des vagues.

C’est au niveau des trois cylindres qui relient les quatre tronçons du PELAMIS que se produit l’électricité. En effet, des pompes mettent sous pression de l'huile dans un grand ballon, puis l'huile est lâchée en continu sur un moteur hydraulique. L'huile qui ressort des accumulateurs fait tourner le moteur hydraulique qui entraîne un alternateur, lequel produit du courant. L’électricité descend ensuite le long d'un filin jusqu'au câble sous-marin principal et le bord de côte, où il est raccordé au réseau électrique.

 

                  

                    

Le Pelamis est ancré fixement au sol à 50 mètres de profondeur dans le but de le maintenir face aux vagues mais en lui laissant assez de cordage pour pouvoir se balancer horizontalement ou verticalement selon l’amplitude plus ou moins élevée des vagues. C’est ce balancement qui envoie de l’huile dans les accumulateurs sous pressions. Grâce à ce système le rendement est presque constant et compris entre 70 et 80%. La machine est commandée à partir d’une station située sur la plage et c'est un câble sous-marin qui transmet l’énergie à la station de contrôle située sur la plage. Ainsi, le Pelamis peut être remué d’avantage dans les petites vagues ou au contraire,   limiter ses mouvements dans les vagues de plus forte amplitude.

Le principal avantage de cet engin est sa mobilité. Il n’a pas de fondation donc les frais d’installation sont  peu élevés. En effet il est amarré en mer donc la maintenance peut être facilement réalisée par un remorquage à terre.

En Septembre dernier la première application commerciale du PELAMIS a été inaugurée au Portugal. L’apparition de ces engins devrait se multiplier le long des côtes Portugaises. 

La première phase du projet, c'est-à-dire trois PELAMIS, seront déployés à 5,5 kilomètres le long des côtes d’Aguçadoura, au nord du pays et offriront une puissance de 2,25 MW. L’investissement de 9 millions d’euros que représente cette première phase est partagé à hauteur de 23% par le développeur de cette technologie écossaise, Pelamis Wave Power Ltd. Puis dans un deuxième temps, le projets comptera 25 machines supplémentaires afin d’obtenir une puissance de 18,75 MW.

A titre indicatif

Un convertisseur Pelamis génère 750 kW ce qui représente la consommation de 500 foyers et un parc machine d’une surface de 1 km2 devrait délivrer assez d’énergie pour 20.000 foyers.

 

 

Serpent des mer
© 2009